Logo_black.png

"Ramasser les fruits à l’aide d’une machine plutôt qu’à la main, c’est une autre paire de manche. "

La famille Erhard Gneiting

Linsenhofen, Baden-Württemberg

Fiche d'information

- Situation dans les vergers traditionnels dans la "Neuffener Täle".

- Environ 300 arbres fruitiers

- Beaucoup d'expérience dans le domaine des techniques de récolte dans le secteur fruitier

- Transformation de grandes quantités en jus, moûts et eaux-de-vie

- Membre de divers clubs (par ex. "Wiesenobst")

–  Utilisation de l'outil Obstraupe pour des produits exclusifs mais aussi pour des besoins de flexibilité

Erhard Gneiting sait de quoi il parle lorsqu'il parle des avantages et des inconvénients à ce qui touche aux technologies de récolte. Véritable pionnier et précurseur dans ce domaine, il a testé pratiquement toutes les machines que le marché de la technologie de récolte des fruits avait à proposer jusqu'à présent. Avec son fils, l'agriculteur technophile s'est personnellement rendu en Haute-Autriche pendant l'été 2018 pour récupérer Obstraupe. Sa délicate eau-de-vie qu'il nous a rapportée nous a également donné une opinion positive quant au raffinement de son fruit. Sur le chemin du retour vers l'Allemagne, M. Gneiting a pris en charge 4 autres appareils en Allemagne et nous a grandement encouragé dans notre démarche par son engagement.

 

L'entreprise familiale de la famille Gneiting est située dans une région réputée pour être le "paradis des vergers" au-delà des frontières du Bade-Wurtemberg. Ce paysage culturel unique se caractérise par des forêts fruitières parsemées de pommiers et de poiriers à hautes tiges.

Nous rencontrons Mme Gneiting chez elle et la suivons le long des collines couvertes d'arbres jusqu'à l'un de ses vergers. Nous avons  immédiatement eu une idée claire à propos du fonctionnement de la famille Gneiting et de la logistique nécessaire à la récolte des fruits avec Obstraupe. Sur une remorque tirée par M. Gneiting, on remarque que tout ce qui est nécessaire à la récolte est rangé astucieusement. La fameuse machine Obstraupe , ses piles de rechange, une table de tri fabriquée par le propriétaire, 5 caisses de fruit ainsi que de nombreux vieux cageots en bois à l’allure presque nostalgiques, au nombre d'environ 40. Elles proviennent encore du grand-père qui trouvent toujours leur meilleur usage aujourd’hui.

"La machine peut être simplement soulevée de la remorque par deux personnes.“

Mme Gneiting nous a volontiers donné des informations sur leurs expériences liées à la récolte. C'est elle qui a le plus souvent récolté avec Obstraupe en cette riche année fruitière, au cours de laquelle la machine était presque continuellement utilisée pour les variétés individuelles. Comme Mme Gneiting préfère récolter en se tenant droite ou en marchant, il est évident que se pencher par terre n'est pas du tout une de ses activités préférées. Elle était donc très enthousiaste de l’aide fournie par le produit d’Obstraupe. Elle a ainsi fait l'éloge de sa construction légère, car l'outil peut simplement être soulevé de la remorque par deux personnes. Dans le passé, ils avaient déjà utilisé des machines qui, en raison de leur poids élevé, se portaient très difficilement. Un autre avantage de ce poids léger est que la machine est facile à pousser même si le terrain n'est pas complètement plat. Les ailettes en PU  aident à entraîner la machine en la faisant tourner vers l'avant. Ils considèrent que la taille du cageot est idéale, cela permet de récolter de longues heures et sans s’épuiser à l’aide de la machine.

"On n'est jamais trop paresseux pour tondre lorsqu’on veut utiliser des machines comme celle-ci afin de récolter les fruits. Il est important de s’occuper de l’herbe.“

Aux yeux d’Erhard Gneiting, technicien de récolte expérimenté, le rôle d'Obstraupe dans leur entreprise était tout de suite clair. Ils possèdent environ 300 arbres du meilleur âge sur leur site, qui peuvent produire d'énormes quantités. Au vu de la masse de fruits particulièrement importante cette année, une moissonneuse-batteuse automotrice avec un chauffeur d'un village voisin est "louée" pour 35 € / h, ce qui est une machine conçue pour une capacité énorme. "La moissonneuse-batteuse automotrice est là pendant 1 heure, puis il y a 2 tonnes sur la remorque ", explique l'un des deux fils, qui revient tout juste de la moissonneuse agricole automotrice. Senior Gneiting continue à nous amuser avec son explication : "Je viens de Souabe après tout. A 35 € l'heure, quelque chose doit se faire". Il avait clairement eu l'intention d'utiliser Obstraupe afin de récolter des variétés spécifiques ainsi que pour répondre à des besoins particuliers de flexibilité. Ces arbres doivent être récoltés en continu, également pour des raisons de qualité. De plus, il y a des endroits où la moissonneuse-batteuse automotrice rencontre des difficultés, voire une impossibilité à faire son travail. Cette année, de nombreuses branches doivent être soutenues pour éviter de se casser. Toutefois, dans de nombreux endroits ces supports rendent plus difficile la récolte avec une machine agricole automotrice. Exactement sur l'une de ces zones, il nous montre maintenant qu’avec Obstraupe il peut enfin avancer sur plusieurs mètres à des endroits inatteignable auparavant. Même s'il n'y a pas beaucoup de place, il peut remplir ses cageots en un clin d'œil.

„La gestion de l'herbe et des prairies n’est pas ce qui règle tous les problèmes. Le passage de la cueillette manuelle des fruits à l'utilisation cette technologie de récolte des fruits nécessite un nouvel état d'esprit !"

Gneiting findet klare Worte für den Umgang von längerem Gras bei der Streuobsternte: „Wenn du mit der Maschine auflesen willst, darfst du nicht zu faul sein zum Mähen. Du musst das Gras im Griff haben“. Beim Testen mit verschiedenen Geräten sei dies ein Credo das sich durchziehe. Aufbauend auf seine langjährige Erfahrung beschreibt er uns seine Vorgangsweise beim Wiesenmanagement: 

 

Jede Maschine benötigt eine gewisse Graslänge, um optimal zu arbeiten. 15 cm sind seiner Ansicht nach ideal – das sei auch mit der Obstraupe nicht anders, wie er betont, wobei der Selbstfahrer sogar noch wesentlich längeres Gras verträgt.

Gras und Wiesenmanagement sind das A und O. Da brauche es ein Umdenken vom händischen Sammeln! Wenn kurz vorher gemäht wird, bleibt das Gras natürlich liegen, und wird dann von der Maschine mit aufgelesen. Gneiting mäht vorzugsweise mit Mulchern. Zuerst wird mit einem Schlägelmulcher und dann 2x mit einem Sichelmulcher mit Ausleger gemäht. Mit einem Rasenmäher mäht er nur dort, wo er mit den Mulchern z.B. wegen Stützen nicht hinkommt.

 

„Zum Schluss darfst kein zu hohes Gras mulchen, das ist wichtig“, betont er.  Das Gras muss eingewachsen sein! 6 Wochen vor der Ernte soll seiner Erfahrung nach gemäht werden. Am Ende sollte Gras von ca. 10 cm Länge da sein. Im Zweifelsfall ist es besser, gegen Ende nicht mehr zu mähen, wenn man sich unsicher ist, weil die Maschine eine gewisse Graslänge bevorzugt.

„Ich habe nicht gewusst, dass die Nachfrage nach der Obstraupe so groß ist, sonst hätte ich ehrlich noch ein paar aufgeladen.“

Die Ernte selbst empfiehlt Gneiting mit der Obstraupe immer besser abends zu machen. „Frühmorgens, wenn das Gras feucht ist, ist das ein Problem. Das Gras klebt überall. Am Abend wenn das Gras trocken ist, kein Problem!“. Wenn alleine gesammelt wird hat sich bei Ihnen die Praxis bewährt immer 4 Sammelkisten zu befüllen und danach zu sortieren. Besser und schneller geht es natürlich wenn 1-2 Personen gleichzeitig nachsortieren. 

 

Beim Laub sieht der Landwirt mit der Obstraupe kein Problem. Der Großteil des Laubfalls sei in der Regel erst nach der Erntesaison. Zudem muss ohnehin nachsortiert werden. Zu diesem Zweck hat sich der Landwirt einen eigenen Sortierrost angefertigt. Er sei noch nicht ganz optimal, weil er noch sehr schwer sei, was er als besonders wichtig in der Praxis hervorstreicht.

 

Nach der Erntevorführung auf den Flächen sitzen wir noch lange gemütlich bei einer privaten Schnapsverkostung im Hause Gneiting und lernen die hiesige Gastfreundschaft und den tollen Schnaps kennen. 

 

Das Streuobstparadies scheint uns wirklich ein Mekka für Streuobstliebhaber zu sein. Für dort ansässige Landwirte sind die Hochstamm-Bäume noch integraler Bestandteil ihrer Kultur und dieses Potential wird auch immer stärker vom Tourismus genutzt. Es erstaunt daher vielleicht weniger, dass sich die Landwirte hier intensiv mit verschiedenen Ernte- und Logistikkonzepten beschäftigen, um die Wertschöpfung ihrer Flächen optimal zu gestalten. Der Ausflug nach Linsenhofen war in jedem Fall ein Augenöffner mit vielen neuen Erkenntnissen, die wir mit nach Österreich genommen haben!

Organic Tools GmbH

Arnethgasse 42/11

A-1160 Wien

+43 670 404 707 4​

info@organic-tools.com

FN: 486700 k

UID: ATU73026619

Logo_black.png

© Organic Tools 2019. Tous droit réservés

Logo_black.png